Nouvelles

mercredi, 17 février 2021

Un nouveau fonds de capital de risque voit le jour pour appuyer la création et la croissance de fleurons technologiques de demain

Première clôture à 26M$ pour Boreal Ventures, fonds de capital de risque dédié aux entreprises de haute technologie.

Propulsé par le Centech, ce fonds souhaite participer à la création de futurs piliers technologiques québécois.

Richard Chénier, directeur général du Centech et David Charbonneau, associé directeur chez Boreal Ventures

Pour Richard Chénier, directeur général du Centech: ” La création de Boreal Ventures permettra d’appuyer l’ambition du Centech de devenir l’un des 10 incubateurs les plus performants au monde. De plus, il alimentera les fonds de croissance en amenant les entreprises au niveau de maturité recherchée par ces investisseurs, ce qui fait souvent défaut à cette étape de développement. Il viendra aussi appuyer la valorisation scientifique au Québec et ainsi accroître le bassin des entreprises dans lesquelles Boreal Ventures souhaite investir dans l’avenir.

Pour David Charbonneau, associé directeur chez Boreal Ventures « Boreal Ventures répond à un réel besoin chez les entreprises du domaine des sciences appliquées (« deep tech ») . L’innovation de pointe est marquée par un cycle de développement parfois plus long et des besoins en capitaux plus élevés que ses contreparties purement logicielles. Cette dynamique fait en sorte qu’il existe peu de fonds canadiens pour ce type d’entreprises. Pourtant, le potentiel des entreprises en « deep tech » est vaste et ce qu’elles créent répond aux besoins de la société d’aujourd’hui et de demain. En plus de soutenir des entreprises à fort potentiel de croissance, Boreal Ventures souhaite jouer un rôle fédérateur à l’échelle québécoise et ainsi favoriser l’attraction de capitaux étrangers au profit de l’innovation d’ici.»

Lire le communiqué de Boreal Ventures.