Nouvelles

mercredi, 11 août 2021

Retour sur le Lunch & Learn du Centech : Niosense et la 5G

Le 15 avril dernier, dans le cadre du premier évènement de la série de webinaires «Lunch & Learn» présentée par le Centech, les deux invités du jour, Patrick Lauzière et David Préville, sont venus nous présenter les dernières innovations technologiques qu’offre la 5G pour leur compagnie Niosense.

Photo de Niosense – Patrick Lauzière, Cofondateur & CEO, ainsi que David Préville, Cofondateur et COO chez Niosense.

D’entrée de jeu, Patrick Lauzière explique que Niosense est née d’une réflexion sur la mobilité durable et les enjeux auxquels font quotidiennement face les administrations municipales. Pour le duo d’ingénieurs, le problème était cerné : alors que les villes sont confrontées par de multiples problèmes, les outils technologiques adéquats demeuraient cruellement manquants.

Leur solution? La modernisation des intersections urbaines. Comment? En «ouvrant» les feux de circulation par le biais de signaux envoyés par les utilisateurs connectés à leur application mobile. À terme, les feux de circulation pourront ainsi réagir intelligemment aux flots de trafic, et ce, sans briser la chaîne de sécurité qui protège les usagers de la route.

Ainsi, en utilisant un émetteur compatible avec les appareils actuels présents dans les feux de circulation, les utilisateurs de l’application peuvent influencer le flot de trafic, leur permettant, par exemple, de changer un feu rouge en un feu vert lorsque l’occasion est présente. À terme, cette augmentation de la fluidité du trafic permet aux usagers de maximiser leur temps de déplacement tout en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

Pour les deux collègues, la 5G permet de révolutionner les modèles de gestion de données existants. En effet, avec cette nouvelle technologie et la diminution du temps de latence correspondante, la 5G permet de mettre en place l’infrastructure du traitement local de la donnée (edge computing). Avec la fluidité accrue permise par cette nouvelle longueur d’onde, cela permet à Niosense de protéger la confidentialité de ses utilisateurs tout en gardant la production de données la plus près possible de la source.

Pour ce qui est du développement technique de leur solution, Niosense a pu s’appuyer sur le support offert par le consortium ENQCOR. En effet, via la plateforme iPaaS, Niosense s’est vu octroyer gratuitement l’accès à l’un des cinq points de test actuellement déployés au Canada. De plus, cette aide technique s’est aussi accompagnée d’un appui financier pour les aider à mettre au point leur projet.

Quels conseils ont-ils à donner? Sans hésitation, Préville et Lauzière affirment que la meilleure amorce pour valider le potentiel d’une solution technologique basée sur la 5G constitue de parler avec des équipes expérimentées. Pour eux, le support qu’ils ont obtenu du Collision Labhub d’innovation ouverte du Centech – et d’ENCQOR a été déterminant dans la mise au point de leur technologie et de leur plan d’affaires. De plus, les bootcamps thématiques permettent aussi à des entrepreneurs voulant investir le marché de cerner précisément les nouvelles possibilités que la 5G permet.

Êtes-vous « 5G ready »?