Le temps d’un café ☕

Clémence - Axolotl - Entreprise graduée du programme Accélération

Entrevue avec Clémence Jean-Louis Dit Montout; DG de l’entreprise Axolotl, elle vient nous parler de son expérience au sein du programme Accélération!

Ce mois-ci, rencontrez Clémence Jean-Louis Dit Montout; Directrice générale de l’entreprise Axolotl et finissante à la maîtrise à l’ÉTS, Clémence vient nous parler de son expérience au sein du programme Accélération, qu’elle vient tout juste de compléter.

Lors des 12 dernières semaines, Clémence et son projet Axolotl ont assisté à de nombreux ateliers avec des conférencières et conférenciers ayant une expertise reliée au domaine de l’entrepreneuriat. Que ce soit en finance, en administration, en marketing ou même en développement durable, Clémence s’est muni d’une boîte à outils entière pour se lancer avec confiance dans le monde des affaires avec Axolotl.

On en a profité pour aller à sa rencontre et encore mieux comprendre comment le programme Accélération peut accompagner des jeunes (et moins jeunes) entrepreneures et entrepreneurs pour les aider à faire de leur idée une réalité.

C’est parti!

Comment le Centech t’a permis d’accélérer les fondations de ton projet pendant les 12 semaines de programme? 

 

« À la base, Axolotl était vraiment mon projet de fin de maîtrise. C’était la solution. Ce qu’on a appris au Centech, c’est de chercher le problème auquel notre solution répond pour spécifier les besoins de nos usagers. Ça nous a ramener aux bases; de faire plus de recherche sur le problème, d’avoir plus de chiffres, de statistiques. Du coup, j’ai appris plein de chose à ce niveau-là.

 

Je me suis approprier mon projet aussi. Comme j’ai fait ce projet en maîtrise conjointement avec un hôpital, j’avais un peu cette impression de distance avec mon projet. En retravaillant dessus, à la base des fondations, et en me le réappropriant, je me suis rendu compte que c’était un projet qui m’appartient à part entière. »

Quels aspects du programme ont été les plus révélateurs pour toi en termes de résolution de questions ou de problèmes ? 

 

« Ce serait surtout au niveau de la propriété intellectuelle. C’est un gros point à explorer. J’ai appris beaucoup de choses grâce aux expertes et experts à qui on a pu parler durant les conférences. Ces gens d’expertise sont tellement bienveillants et à l’écoute, que ça devient plus facile de poser des questions. Je dirais que j’ai beaucoup appris aussi sur l’aspect clinique. Comme j’ai un profil très ingénieure et informatique, je n’avais pas du tout le côté clinique.

 

Les ateliers medtech m’ont vraiment aidée à démystifier les points règlementaires à respecter lors de la pratique. De la règlementation à la commercialisation, il y a tellement de choses à faire. C’était hyper flou, et même internet n’est pas d’une grande aide. Avec Accélération, ça m’a clarifié comment trouver de l’information pertinente pour continuer d’avancer. »

Peux-tu nous parler de l’impact du programme dans ta personnalité d’entrepreneure?

 

« J’ose plus aller vers des gens qui paraissent inatteignable. Enfin, c’est vraiment ce que j’ai appris avec le Centech, parce que, dès le début, on se fait jeter dans la fosse aux lions (rires)! Et puis, on est obligé de pousser nos limites, et ça nous permet de faire des choses qu’on n’aurait jamais fait dans d’autres contexte. Je me rends compte qu’au final, les gens sont très accessibles et bienveillants quand vient le temps de s’entraider au Centech.

 

Ça m’a aidé à prendre confiance en mon projet et en mes compétences. Comme je n’ai rien avoir avec la médecine, c’était difficile de fuir le syndrome de l’imposteur. De voir que je n’étais pas seule à me sentir comme ça, c’était rassurant. Maintenant, je sais que si je contrôle bien mon sujet, je peux être paisiblement en confiance. »

Qu’est-ce que tu aurais à dire à quelqu’un qui hésite à appliquer à la prochaine cohorte du programme Accélération? 

 

« Moi je dirais « fonce! ». Franchement, c’était trop bien. J’ai appris tellement de chose en si peu de temps. Ça m’a fait grandir dans mon domaine. Tout ce qui est entrepreneuriat au Centech, c’est un accompagnement et une formation superbe. Je ne suis pas la seule à le souligner d’ailleurs.

 

Ça t’apprend plein de choses et même si ton projet ce n’est pas le bon pour toi, et que tu ne comptes pas le continuer, dans tous les cas c’est des connaissances qui pourront t’aider sur tous les plans entrepreneuriaux. Tous les ateliers tournent autour de l’humain, et ça permet de faire un avancement personnel en plus de se bâtir une boîte à outils complète pour se lancer professionnellement par la suite. »

Qu’est-ce qu’on souhaite à Axolotl dans les prochains mois? 

 

« La prochaine étape, c’est vraiment de faire des essais cliniques. On espère que ce sera simple à faire. On a hâte de prouver qu’Axolotl pourra sauver des vies et changer le quotidien du personnel soignant et des patients.

 

On espère pouvoir tester bientôt, et contacter plusieurs hôpitaux, à la fois au Canada et à l’international. »

 

 

Pour toutes questions concernant le programmes Accélération du Centech, contactez info@centech.co

 

 

Communications – Centech

Mélina Cyr St-André

melina.cyr-st-andre@centech.co

-------------